Moment Convivial : le Festival de la Bière de Saint-Quentin

Moment Convivial : le Festival de la Bière de Saint-Quentin

Ahh la rentrée, les vacances s’achèvent déjà sur un air de trop vite. Mais aucune déprime ne saura tolérée ici ! Et pour preuve ça commence ici, et maintenant avec un rendez-vous qui s’est déroulé ce week-end. Histoire de reprendre le train-train du bon pied, retour sur le Festival de la Bière de Saint-Quentin, troisième édition !

La scène, l’Hôtel de ville, et en guest : le ciel bleu !

En quelques mots :

C’est un rendez-vous récent, mais qui ne manque pas d’attirer du monde ! Couronnée par un beau soleil toute sa durée, la Fête de la Bière n’a pas démentie son succès des années précédentes. Ayant manqué de passer à la trappe (et ici ce n’est pas de la bière que je vous parle…), avant de se voir sauvée l’an dernier par l’association des Boutiques Saint-Quentinoises. C’est encore plus forte, encore plus conviviale qu’elle nous est revenue.

Idéalement placée en plein cœur de la ville sur la place, c’est ainsi une pléthore de bière (une quarantaine en fait), qui a su séduire la population venue les déguster. Le Festival 2019 s’est déroulé du Vendredi 30 Août à 17 heure, jusqu’au Lundi 2 Septembre, et a réuni près de quarante-quatre mille personnes qui ont pris le temps de savourer ce breuvage typique des Hauts-de-France. Effectivement, c’en serai presque à se demander comment une telle fête n’a pas vu le jour auparavant. Mais aujourd’hui, elle a le mérite d’exister et d’être superbement mise en place et exécutée.

Gambes ed min pied : chant traditionnel en Picard, breton et ch’ti !

Alors, comment ça se passe ce festival ?

Que déguster sur place ? Kézako des verres ? Et sinon, pour manger ça se passe comment ? Eh bien pas de panique en réalité. Tous les stands proposés leurs bières, comme les années précédentes, au tarif de 3,50€ les 25cl. Comptez 1€ supplémentaire pour le joli verre aux couleurs du festival, (à rapporter, ou à emporter comme j’aime dire !). Evidemment, d’autres boissons, alcoolisées ou non, étaient proposées afin de ne laisser personne sur la touche.

Le verre de cette année a revêtu ses plus belles couleurs !

Que boire ?

Pour le choix, c’est un peu, le dilemme que chacun à eu se poser. Comme je disais plus haut, c’est une quarantaine de bières, qui attendaient patiemment de se faire goûter. Lindesmans, Cuvée des Trolls, Barbar Bok, Chouffe, Délirium, mention pour ma préférée la Queue de Charrue… Le choix rude, permettait toutefois de se faire une idée, de mettre une couleur, sur certains noms que l’on voit passer dans les bars, sans toujours osé les goûter.

Enfin, je dirai que peu importe le flacon tant qu’on a l’ivresse, m’enfin avec modération l’ivresse si vous me suivez ! Pour le flacon, le choix de la couleur, Blonde, Rouge, Brune, Triple, était aussi de la partie. Quitte à vraiment découvrir ces subtils plaisirs, autant avoir une idée également de ses variantes. J’ai en revanche trouvé le choix des bières limités dans les degrés. Effectivement, les « voltages » des boissons frôlés facilement les 8°, ce qui reste assez élevé. Il m’a fallu fouiner un peu pour trouver des plaisirs plus doux.

Pris en flagrant délit de dégustation de Cognac à la Poire avec J.C du Kraken Pub ! (Photo de Pierre Cottret)

Et pour manger ?

On prend les mêmes et on recommence ! Si certains proposés en plus de leur breuvage quelques amuses-bouches, l’idéal était sans doute de se tourner vers ceux venus exprès pour ça. Pour les sucrés, un stand proposant churros, et autres confiseries à fait le bonheur de beaucoup. Content de savourer une douceur solide, avant de profiter d’une douceur liquide. L’occasion aussi finalement de mélanger les saveurs. Et surtout, de profiter du goûter en toute simplicité, sur la place de l’Hôtel de Ville, toute ensoleillée.

Les salés, quant à eux, se sont plutôt tournés vers un autre habitué du festival. Le Food Truck, « Ô Prestigieux Burger » aura encore fait mouche ! Ses burgers et ses frites délicieuses avaient tout pour séduire ceux désireux de dévorer un bon repas. Du burger classique, au traditionnel « De chez nous », avec l’incontournable maroilles, impossible de faire l’impasse. Aussi, une frite dans l’après-midi, ou dans la soirée en profitant des concerts étaient aussi tout à fait idéale. Cela me donne maintenant l’occasion d’aborder les animations proposées tout au long de ce week-end.

Ô Prestigieux Burger en pleine pause après un bon Rush Samedi midi !

De la bière et des animations

De la musique

Cette année, là aussi les organisateurs ont vu grandEt ils ont bien fait ! La scène était monumentale, exactement ce qu’il fallait pour vraiment plonger les gens dans l’ambiance. Du bon rock, comme avec The Deans les petits Irlandais qui ont l’habitude d’enflammer l’Aisne et notamment Saint-Quentin. Ou encore Garage Nine, également bien connu dans la cité des Pastels. Plus électro avec Looni, le DJ résident du Blue Monkey, ou encore Soajer du Kraken. Plus folklorique, comme « Gambes ed min pied » mélangeant chanson bretonnes, ch’ti et picardes évidemment. Bref, que des raisons de passer un bon moment au festival !

The Deans, le vendredi soir

Mais pas que

A côté de l’ambiance détonante des concerts proposés tout au long des quatre jours. Le lundi, c’est la Braderie qui a marqué le dernier verre du Beer Festival. Les commerçants l’ont pour ainsi dire presque anticipé avec le grand déballage commencé dès vendredi soir devant les boutiques. La Braderie est toutefois l’occasion ainsi de déambuler dans un centre-ville, fort d’animations commerçantes, 100% piéton. Mais surtout aussi jamais aussi convivial et attirant qu’avec ces beaux événements. Alors, il n’y a pas de mal si le midi beaucoup ont choisis de succomber aux traditionnelles moules-frites, ou tripes-frites. Car la plupart ont fini leur visite et/ou leurs emplettes de rentrée sur la place, un verre à la main. Une dernière occasion s’il en fallait de vous convaincre du bien fondé de ce festival pour la ville.

Le mot de la fin

Pour ma part j’ai adoré cette année la tonnelle installée au centre qui permettait de profiter d’un coin d’ombre bien sympathique. J’ai également apprécié ces longues tables, et ces bancs. Sont-ils magiques ? C’est une question sincère, tant le contact avec votre voisin semblait se faire naturellement. Surtout j’ai aimé cette convivialité et cet esprit bon enfant, qu’on ne ressent pas assez souvent dans le quotidien. C’est un vrai rendez-vous qui s’instaure, et je saurai vous le rappeler en temps et en heure. J’ai été conquis comme vous pouvez le lire, que ce soit dans l’animation avec la scène et la bonne programmation pour cet événement, comme par l’amitié des participants. Et aussi la bonne humeur inaltérable des stands et de leur gérant. Enfin, le lieu, tellement judicieux d’animer le centre-ville qui par ailleurs ne demande QUE des événements de ce genre.

Hey, moi c'est Alexandre, mais appelez-moi Alex ! Voyager, apprendre, découvrir, c'est ce qui me fait vibrer. Ecrire et photographier, c'est ce qui me défini. Partager, c'est ce que je préfère !

One thought on “Moment Convivial : le Festival de la Bière de Saint-Quentin

Comments are closed.

Back To Top